» La profession de pédicure-podologue

Le pédicure-podologue est un professionnel de santé qui diagnostique et soigne les affections de la peau et des ongles du pied. Sur prescription médicale, il conçoit et fabrique les semelles orthopédiques permettant de corriger les troubles statiques et dynamiques, les inégalités de longueur des membres inférieurs, et de soulager les affections douloureuses du pied.
D’autre part, le pédicure-podologue a la possibilité de prescrire certains produits, fixés par un arrêté du ministre de la santé.

A l’heure actuelle ; près de 12 000 pédicures-podologues exercent en France, dont 68% de femmes (source DREES / Mars 2012).

Un exercice libéral, indépendant et autonome

Indépendant et autonome, le pédicure-podologue est consulté par les adultes, les enfants ou les sportifs pour traiter les affections cutanées et unguéales du pied, les troubles morphologiques, statiques et dynamiques. Bien qu'il travaille en étroite collaboration avec les médecins et les acteurs du système de santé, il est l’un des rares professionnels de santé à avoir la libre réception de sa clientèle.

Une prise en charge totale du malade

Le pédicure-podologue réalise tout d’abord l’examen clinique du pied de son patient mais aussi de son appareil locomoteur (membres inférieurs et colonne vertébrale), puis il établit le diagnostic de la pathologie. Il choisit, sous sa seule responsabilité, le traitement adéquat. Il conçoit lui-même l’appareillage nécessaire. Il utilise ainsi ses compétences manuelles et techniques pour fabriquer sur mesure des orthèses plantaires (semelles orthopédiques qui corrigent ou compensent les anomalies du pied), des orthoplasties (petites orthèses placées autour ou entre les orteils pour les protéger, les séparer, les écarter ou les redresser), des orthonyxies (petits appareils pour guider ou corriger la pousse de l'ongle), etc.
Enfin, le pédicure-podologue met en place un suivi afin de contrôler les effets des soins qu’il a prodigués à son patient.

Quel type d’exercice choisir: libéral ? salarié ?

L’activité de pédicurie-podologie est en développement constant depuis quinze ans. Avec un praticien pour 7 000 habitants, le marché offre encore des débouchés très intéressants, à condition de bien choisir sa région. Les grandes villes sont généralement saturées, tandis que les zones rurales ou certaines régions ne possédant pas de centre de formation offrent de réelles opportunités.
Le pédicure-podologue se dirige la plupart du temps vers un exercice libéral, car le secteur salarié est encore peu développé.

En libéral, vous pouvez choisir d’être :

  • remplaçant : vous travaillez à la place d’un professionnel. Vous vous occupez temporairement de ses patients (par exemple pendant des vacances ou un congé maternité) et celui-ci vous reverse un pourcentage des honoraires perçus. Beaucoup de jeunes professionnels font ce choix à la sortie de l’école afin de diversifier leur expérience sans pour autant investir financièrement.
  • assistant (ou collaborateur): vous travaillez au sein d’un cabinet appartenant à un pédicure-podologue, généralement surchargé de travail. Le titulaire du cabinet met à votre disposition le local, le matériel et bien sûr la patientèle. En contrepartie de cette mise à disposition, vous lui versez une indemnité calculée suivant un pourcentage préalablement défini.
  • associé : vous investissez dans une partie d’un cabinet avec un ou plusieurs autres professionnels. Par un contrat, vous établissez les clauses qui définissent cette association.
  • propriétaire : soit en achetant le cabinet d’un professionnel, soit en achetant des locaux, du matériel et en « posant votre plaque ». Dans le deuxième cas, la période d’installation est plus longue puisqu’il faut prendre le temps de se constituer une patientèle.

Il existe d’autres approches en développement :

  • les cabinets paramédicaux : ils réunissent plusieurs professionnels de santé (un masseur-kinésithérapeute, un pédicure-podologue, un orthophoniste…) et offrent une approche pluridisciplinaire, plus globale.
  • le réseau de santé : il est constitué de professionnels de santé libéraux et a pour but de favoriser l’accès aux soins, la coordination et la continuité des prises en charge. Les membres du réseau bénéficient ainsi des expériences de chacun et d’un partage des savoirs.

Continuer à se former

Parce qu’il est un acteur important de la politique de Santé, le pédicure-podologue se doit d’être capable de répondre aux évolutions de son secteur d’activité et aux besoins de ses patients. La formation continue a pour vocation de permettre aux professionnels de maintenir à un haut niveau les compétences acquises et développées depuis l’obtention de leur diplôme d’Etat.

L’offre en formation continue est variée : vous pouvez opter pour des sessions de formation courtes, sur quelques jours: pour en savoir plus sur les formations proposées par ASSAS FORMATION CONTINUE, cliquez ici .

Après 4 années d’exercice professionnel, les pédicures-podologues peuvent entreprendre une formation de Cadre de santé, pour une durée d’un an : l’obtention du diplôme de cadre permet de devenir enseignant en institut de formation et/ou d’occuper un poste d’encadrement dans un service.